• BonENVOL

Vraies Confessions de Ma Vie Encombrée

Traduction d'un Morning Musing de FlyLady



Chers amis,


La plupart d'entre nous aiment regarder des émissions de relooking à la télévision ou sur Internet. Je pense que c'est parce que nous voulons juste quelque chose de différent du CHAOS dans lequel nous vivons. L'une des premières choses que nous entendons le présentateur demander c’est : "Quel est votre budget ?" Cette question serait posée avant même de connaître leur style.


À ce moment-là, mon cœur se serre. Où trouvez-vous des milliers de dollars pour changer l'apparence et l'ambiance de votre maison. Je me souviens avoir ressenti ça quand Robert et moi nous sommes mariés.


Il avait construit notre maison alors qu'il n'avait que deux ans de faculté de droit et qu'il était célibataire. C'était juste pour une personne. Il y avait une crise énergétique et il voulait que ce soit aussi efficace que possible. Il avait une fenêtre et une baie vitrée qui laissaient entrer un peu de soleil.



Annonce:

Quand nous nous sommes mariés en 1996, j'ai tout de suite commencé à faire en sorte que sa garçonnière nous reflète. Maintenant, vous devez garder à l'esprit que j'ai déménagé tout mon fouillis, dans son fouillis. Et nous avons commencé à aller aux enchères pour acheter encore plus de choses.


Notre cuisine était une Kitchenette. J'adorais les placards recouverts de formica sombre, mais je détestais le gros placard suspendu bas qui se trouvait entre la cuisine et la salle à manger. Ce placard avait la taille d'un lit jumeau. Un jour, j'étais déterminée à enlever cette ventouse du plafond. Vous savez, là où il y a une volonté, il y a un chemin. Mon cerveau est devenu fou. Je n'avais pas d'aide, mais ça allait le faire.


Puis j'ai eu une épiphanie. J’ai utilisé des livres pour tenir le meuble pendant que je retirais les énormes vis du plafond. Nous avions plein de livres. Je les ai empilés et je me suis lancée. C'était tellement facile! Je retirais un livre à la fois pour le descendre. Quand Robert est rentré du tribunal, il m'a aidée à l'emporter dans notre chambre d’amis.



Annonce:

Notre cuisine était alors ouverte sur la salle à manger/salon. Ma petite cuisine sombre n'était plus aussi claustrophobe qu'avant. Nous avions encore des appareils électroménagers en cuivre, des comptoirs verts, un évier en acier inoxydable croustillant (calcaire) et un sol en linoléum jaune. J'étais si heureuse! La cuisine devenait la mienne.


Le problème, c’était que j'essayais de caser toute la vaisselle du placard que j'avais retiré dans ceux restants. Du désordre et du désordre partout et aucune véritable organisation. Lors d’une vente aux enchères, nous avons acheté une étagère de boulanger qui attirait plus d'encombrement et c’était visible. J'étais toujours coincée dans un mode plus plus plus.


Vous souvenez-vous de ce grand placard que j'ai retiré de notre cuisine. Il est devenu la base d'un lit jumeau. Sous le matelas, c’était rempli de fouillis. À ce stade de ma vie, je n'avais pas réalisé qu'on ne peut pas organiser le désordre.



Annonce:

Au cours des deux années suivantes, nous avons continué à aller aux enchères et à trouver des trésors. Nous nous sommes mariés le 30 novembre 1996. Je n'ai attrapé le virus du désencombrement qu'en janvier 1999. Au fur et à mesure que mes habitudes s'établissaient, je désencombrais trois fois par jour. C'est alors que le 27 Fling Boogie est né.


Matin, après-midi et soir, je parcourais notre maison et prenais 27 articles à donner. Ensuite, je recommencerais, à la recherche de 27 objets à jeter. J'ai fait ça pendant trois mois. Ma règle était que je devais apporter les articles directement à la voiture; Je n’avais pas le droit de m'arrêter au garage. Les affaires devaient aller HORS DE NOTRE MAISON. Les déchets devaient être jetés à la poubelle. Si vous faites un 27 Fling Boogie trois fois par jour, vous allez être heureux de revoir votre maison.


J'ai un aveu à faire. Le désencombrement nous a fait aimer notre maison. Quand nous avons finalement décidé de rénover, j'étais terrifiée. La peur venait de dix-huit mois d'habitudes et de routines établies. Je ne voulais pas perdre ce que j'avais travaillé si dur pour les mettre en place. Notre maison restait propre parce que l'encombrement ne faisait pas obstacle à mes routines.


Le désencombrement a été le relooking le moins cher que je n’aie jamais fait. Nous n’avons pas eu besoin d’un budget pour éliminer notre encombrement. Il a fallu la constance de désencombrer chaque jour.


Êtes-vous prêt à voir la beauté de votre maison sans avoir à dépenser une tonne d'argent?


FlyLady


Qu’attendez-vous? La procrastination vous blesse!


Je suis fière de vous présenter mon 3e livre "31 jours avec FlyLady" Ce livre aidera à la fois nos nouveaux FlyBabies et nos FlyBabies "pas si nouveaux" (comme ceux qui "sautent là où nous sommes").


#MorningMusing



170 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout