top of page
  • Photo du rédacteurBon ENVOL/Sophie Ponticelli

N’abandonnez pas! Je ne l’ai pas fait! 2

Traduction d'un Morning Musing de FlyLady


Chers amis,


Ce matin j’ai reçu une brise divine après l'autre. Tout ce qui s'est passé aujourd'hui est lié à cet essai sur la dépression et sur la façon dont j'ai découvert l'importance de prendre soin de moi.


La dépression est une tristesse que je comprends. Je connais cette douleur. La douleur de me sentir tellement dépassée que je ne savais pas par où commencer et puis je me suis assise sur une chaise pendant des jours. La douleur de se sentir si seule et que personne ne m'aime. La douleur d'être séparée par des kilomètres de ma famille et de mes amis proches. La douleur de ne pas avoir d'argent pour manger et de ne jamais avoir l'impression de pouvoir avancer. La douleur de ne pas savoir comment j'allais réparer un pneu crevé avec seulement 13 cents en banque. Je pourrais continuer ainsi très longtemps. Je sais maintenant que la plupart des raisons pour lesquelles j'ai souffert de ces problèmes font que je peux vous aider. Il n'est jamais facile de se sortir du gouffre du désespoir. Ça peut se faire. Cela nécessite de reconnaître que vous y êtes de vouloir sortir du gouffre. Ensuite, prendre des mesures spécifiques pour obtenir de l'aide et pour s'aider soi-même;


Parfois, nous avons l'impression que la terre vient de s'ouvrir sous nos pieds et nous engloutit sans aucun moyen de retrouver notre chemin vers la surface et le soleil de la vie. Voici un des messages que j'ai ouverts ce matin.


*********************************


Chère FlyLady,


Ce n'est vraiment pas un témoignage mais j'essaie de voler depuis plus d'un an et le peu que j'ai fait est merveilleux mais je me heurte à un mur de briques et je voudrais savoir si c’est normal. Juste après avoir commencé à voler (j'en ai entendu parler par la fille qui me coupe les cheveux), je suis tombée malade. Ils ont fait toutes sortes de tests et n'ont vraiment rien trouvé. Maintenant, ils disent que c'est la dépression et le stress. Je suis une CDD (Cadre Domestique en Déroute) qui travaille et j'essaie non seulement de garder ma maison en ordre, mais aussi mon bureau. Je vous envoie ce courriel parce que j'ai l'impression d'être une ratée de l’envol. Je sais que vous dites que personne n'est un raté, mais je commence à le penser. Ma belle-sœur et sa mère (et quelques autres personnes que je connais) ont commencé à voler il y a deux mois et leur maison est organisée. Je déteste y aller parce que je me sens coupable. Je ne peux même plus lire vos témoignages car ils me donnent l'impression d'être en échec. Les fêtes arrivent et je ne les attends pas du tout avec impatience et ça empire. En ce moment, ma maison ressemble à taudis traversé par une tornade et nous vivons sur un tas de désordre.


Je sais que vous dites toujours de faire des Pas De Bébé et j'essaie, mais j'ai l'impression d'être irrécupérable. LE SUIS-JE? J’imagine que je cherche une sorte de réconfort.


Une noyée de Pennsylvanie!


*********************************


Chère Noyée de Pennsylvanie,


Je ne suis ni médecin, ni psychologue. Je suis juste l'une d'entre vous qui a souffert de dépression trois fois dans sa vie et je suis la preuve vivante qu'il y a de la lumière au bout du tunnel. Ma première dépression est survenue à la suite du décès d'un beau-parent, d'un mauvais mariage et d'un sentiment de perte de contrôle et de dépassement par tout ce qui devait être fait pendant les fêtes. Tout ce stress aspire votre énergie. Cela n’est pas arrivé du jour au lendemain. Je me suis sentie glisser dans ce gouffre pendant environ 6 ou 7 mois. Je ne comprenais tout simplement pas ce qui m'arrivait la première fois que je suis tombé dans ce trou. Il a fallu qu'une amie s'en aperçoive et elle m'a apporté l'aide dont j'avais besoin. Je suis tellement reconnaissante d'avoir été disposée à l'écouter et à suivre son exemple alors que je n'étais pas capable de le faire moi-même. C'est à mon tour de vous aider en attirant votre attention dessus et en vous aidant à sortir de ce gouffre. Je ne sais pas pourquoi j'ai été choisie pour le faire. Je sais juste qu'il faut le faire. Alors voilà. Suivez-moi!!

Annonce:




La première fois que j'ai été en dépression (1990), j'ai été hospitalisé pendant 10 jours. C'était dans un centre de traitement de la codépendance et de la toxicomanie. Je ne pensais pas que j'avais une dépendance, comme j'avais tort. Je comblais mon vide par de la nourriture et me sentais de plus en plus déprimée par le manque d'amour dans ma vie. La nourriture était le cocon qui me protégeait des vrais problèmes. Tant que je pouvais me tenir devant le réfrigérateur, m’empiffrer et pleurer, je n'avais pas vraiment à penser ou à gérer le fait que mon mariage battait de l’aile.


Je me sentais tellement une ratée que je ne voulais plus vivre. Cela m'a fait très peur. Je voulais être heureuse et je n'avais aucune idée de comment y parvenir. Dans ma pensée tout ou rien; j’imaginais que je pouvais simplement appuyer sur un interrupteur et que tout irait mieux. Il n'y a pas de pilule magique ou d'interrupteur qui changera immédiatement votre façon de penser. C'est un processus de reconnaissance de votre pensée puante et de remplacement de ces schémas de pensées négatives par des actions constructives.


C'est ce que j'ai appris en cure. J'ai déjà raconté cette histoire et certains d'entre vous la reconnaîtront. Alors s'il vous plait restez avec moi. Quand j'ai franchi la porte de l'établissement de cure, j'avais l'air et me sentais horrible. J'avais de longs cheveux filandreux qui étaient gras, je portais un pantalon de survêtement et un sweat-shirt derrière lesquels je me cachais et je n'avais aucune énergie. Je logeais avec deux femmes minces et belles. Leur mission était de me relooker.


Ouais, bien sûr! Rendez-moi jolie! C'était quelque chose qui n'allait jamais arriver. Comment pourrais-je être jolie alors que je me sentais si dégueu à l'intérieur? C'est la leçon la plus importante que j’ai apprise. À présent, j’en pleure! J'ai dû vivre ça pour vous aider! Ce n'était pas facile d'entrer dans ma tête, mais je n'avais pas besoin de le comprendre pour que cela ait un effet sur moi.


Elles m'ont fait prendre une douche et me laver les cheveux; puis elles m'ont fait revêtir certains des vêtements que j'avais apportés avec moi. Je ne me souviens pas ce que c'était; mais je me souviens qu’elles ont accessoirisé ma tenue avec des boucles d'oreilles, une écharpe et rentrant ma chemise dans mon pantalon. Nous nous sommes débrouillées avec ce que nous avions. Elles m'ont également laissée emprunter quelques articles dans leurs valises. La partie la plus étonnante a été les soins de mes cheveux et de mon visage: un peu de brushing et de bouclage peut faire des merveilles. Ensuite, elles m'ont mis un peu de crème hydratante et de maquillage. Je n'ai jamais porté grand-chose de toute façon, donc elles sont restées très simple. Le résultat était stupéfiant pour moi et le reste de mon groupe de traitement.


Je me sentais mieux dans ma peau et ils ont tous dit que je me comportais différemment. Je n'étais plus avachie et je ne fronçais plus les sourcils. J'avais les épaules en arrière et la tête haute. Je me sentais à la hauteur. C'était un acte très simple qui a littéralement changé ma vie et celle de milliers de personnes. Je ne dis pas qu’à ce moment j'ai continué à le faire tous les jours; mais j'avais trouvé l'outil pour m'aider à sortir du marasme lorsque je me suis sentie retomber dans le gouffre. Il m'a fallu un certain temps pour prendre l'habitude de m'habiller avec des chaussures tous les jours. Je sens maintenant que c'est une chose que je fais quotidiennement pour assurer ma santé mentale.


En ce moment, si vous vous sentez dégoûtant sous quelque forme ou mode que ce soit, juste faible, en SPM, traînant, pitoyable, solitaire, en colère, fatigué ou quoi que ce soit d'autre, je veux que vous sautiez sous la douche et que vous alliez vous habiller avec des chaussures, arrangez également vos cheveux et votre visage. Ensuite, vous pourrez revenir et terminer la lecture de cet essai.


En tant que FlyBabies, nous oublions: VOUS SAVEZ CE QUE JE VEUX DIRE!!! On oublie de prendre soin de soi. Même si nous prenons soin de tout le monde, nous oublions parfois de faire des choses pour nous-mêmes. Alors posez-vous ces questions:



Annonce:


Avez-vous bu de l'eau aujourd'hui? Je ne parle pas non plus de liquide comme 3 tasses de café ou de boissons gazeuses! Si ce n'est pas le cas, servez-vous environ 25cl d’eau. Je viens de le faire!


Avez-vous mangé aujourd'hui: un petit-déjeuner, un déjeuner et une collation nutritive? Avez-vous mangé des légumes ou des fruits aujourd'hui?


Maintenant, voici le plus gros! Avez-vous fait une promenade rapide à l'extérieur aujourd'hui? Je ne parle pas d'une randonnée exténuante de 10km. Je demande juste 7 minutes de sortie et 7 minutes de retour à la maison. Nous avons besoin de soleil. Il y a des jours en hiver où nous pensons tout simplement que le soleil ne brillera plus. Marcher trois fois par semaine aidera à éloigner la dépression. Sortez quand même. Même si le soleil ne s’est pas montré depuis des jours! Vous vous sentirez mieux si vous vous contentez de bouger. Je sais que vous vous dites être trop fatigué pour vous lever et bouger maintenant, mais faites-le pendant 2 minutes. Vous vous sentirez plein d'énergie ! Même juste un peu, c'est plus que ce que vous faisiez. Vous pouvez le faire!


Quand vous vous mettez en colère, est-ce que vous la laissez s'envenimer à l'intérieur? Les femmes ont tendance à le faire. Les hommes, quant à eux, aiment piétiner et fanfaronner, ce qui nous met mal à l'aise car ce n'est pas ainsi que nous gérons la colère. Il m'a fallu un certain temps pour m'y habituer quand j'ai épousé Robert. La seule fois où j'ai vu quelqu'un se mettre en colère, c'était généralement dirigé contre moi. Robert est un homme très calme et serein et ne se met jamais en colère ou contrarié; à moins qu'il ne travaille sur une voiture!!!! Une fois, il installait notre cadeau d'anniversaire sur sa petite voiture décapotable. Il m'a demandé ce que je voulais pour notre anniversaire et j'ai dit un arceau de sécurité pour ta voiture! Il l'a commandé et il a commencé à l'installer, mais non sans quelques marteaux et tournevis. C'est ainsi qu'il se défoule.


Imaginez ça! Expulser la colère et la contrariété et ne pas le faire envers une autre personne. Quand j'étais en cure, ils voulaient que je frappe un oreiller. Je n'obtiens toujours pas de libération en le faisant. En fait, j'étais mal à l'aise avec cette action. Ce n'est qu'à mon troisième combat contre la dépression que j'ai trouvé ma soupape de décharge! Dans le passé, j'allais au réfrigérateur et je mangeais ou parce que la maison était un symptôme de certains des problèmes, je la nettoierais comme une banshee, défiant quiconque de me parler. Je m'épuisais pour ne plus avoir à m'en occuper. Peu importe ce que c'était. Oh et je me retirais dans mon lit et pleurais pendant des heures et faisais la gueule! Rien de tout cela ne m'a jamais fait de bien. Voici comment je gère la colère maintenant.


J'ÉCRIS! J'écris jusqu'à ce que tout déborde de moi. Une phrase à la fois et j'ai libéré la colère et parfois je trouve même une solution. Je n'ai même pas besoin d'avoir une solution pour voir clairement le problème. Je commence juste à écrire et d'une manière ou d'une autre, tout se met en place. Je ne sais jamais où je vais. J’imagine que c'est comme frapper du marteau ou battre un oreiller. Ça n'a pas de rime ni de raison, ça fait juste du bien de le faire. Ensuite, je rentre dans un bain d'eau tiède pour me faire un câlin!


Une autre chose que j'ai apprise pendant la cure, c’était de ralentir mon esprit et de méditer. C'était une façon d'évacuer le stress. Ils ont mis des sons apaisants et assombri la pièce. Vous souvenez-vous de la maternelle où nous devions faire une sieste? Imaginez une pièce pleine de 40 adultes sur des nattes, les yeux fermés, écoutant le son des vagues de l'océan. Nous nous sommes promenés à la plage ou dans un parc. Nous pourrions nous éloigner de nos problèmes simplement en fermant les yeux et en allant ailleurs dans nos esprits. Vous pouvez le faire aussi.



Annonce:

Essayez-le maintenant. Juste en étant assis sur votre chaise. Fermez les yeux et pensez à un ruisseau dont l'eau coule sur les rochers et descend une petite cascade. Que voyez-vous d'autre??? Sentez ensuite votre corps se détendre pendant que l'eau prend vos problèmes en aval. OK, faites-le maintenant! C'est un autre outil que j'utilise assez souvent pour m'aider à me détendre et à soulager le stress. Concentrez-vous simplement sur le ralentissement de votre souffle et sur la respiration profonde. Sentez vos tensions musculaires partir à chaque expiration.


Donc vous avez lu ceci et vous n'avez pas ce problème. Il n’ y a que cette bande de souillons inconsidérés avec qui vous vivez… La maison est en désordre et vous avez 20 personnes qui viennent ce week-end et vous ne savez pas par où commencer pour préparer la maison pour une fête. Vous êtes assis là, paralysé à cause de votre perfectionnisme. Vous voulez que tout soit propre d'un coup! Eh bien, mon ami, cela n'arrivera pas dans cette vie! Vous devez faire face à votre colère envers votre famille et taire le martyre qui est en vous. Levez-vous et allez faire briller votre évier. Vous devez le faire pour vous ou vous vous dirigerez vers le désespoir sur ce chemin sombre et solitaire.


Après tout, nous méritons chacun de vivre dans une maison qui nous embrasse. Si vous vous sentez mal parce que la vôtre vous donne envie de courir et de vous cacher, alors il est temps de vous lever et de faire quelque chose au lieu de blâmer les autres et de vous lamenter. Tout commence avec vous! Vous ne pouvez pas changer quelqu'un d'autre, tout ce que vous pouvez faire c’est de changer la façon dont vous y réagissez.


La dépression vient à vous de tous les côtés. Vous ne pouvez pas y échapper. Le reconnaître est le premier Pas De Bébé hors du gouffre! Nous avons les outils si vous voulez juste les ramasser et les utiliser. Vous n’êtes pas seuls. Nous sommes tous une grande cyber-famille! Faites maintenant votre premier Pas!


Je vous aime tous, c'est la chose la plus difficile que j'aie jamais écrite. Je veux pour vous ce que j'ai: la Paix. Cette paix est venue de l'établissement de routines simples pour maintenir ma santé mentale.


Êtes-vous prêt à me rejoindre?


FlyLady


PS: Veuillez également consulter votre médecin. J'ai eu besoin de médicaments pendant un certain temps. Ne laissez pas votre perfectionnisme vous empêcher de vous rétablir.



399 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page