top of page
  • Photo du rédacteurBon ENVOL/Sophie Ponticelli

Le blues des Fêtes

Traduction d'un Morning Musing de FlyLady


Chers Amis,


La saison des fêtes est toujours difficile mais elle l’est encore plus quand vous devez faire face au décès d’un être cher, un divorce, ou ces terribles mots "Je ne t’aime plus!"


Bien souvent, la mort nous surprend. Bien que nous sachions au fond qu’elle arrive à tous, ce n’est jamais simple pour ceux qui restent. Notre mère est décédée lors du réveillon de Noël il y a des années. Nous savions qu’elle pourrait partir à n’importe quel moment, mais cela nous est tombé dessus. C’est pourquoi nous devons prendre vraiment soin de nous pendant cette période de fêtes. La dépression peut aussi nous tomber dessus.

La mort d’un conjoint ou d’un enfant est probablement l’épisode le plus difficile auquel faire face. Je refuse d’y penser, pas parce que je me voile la face, mais pour conjurer le mauvais sort. Sachez seulement que je suis de tout cœur avec ceux qui pleurent un être cher. S’il vous plait, levez-vous et prenez soin de vous.


Les fêtes font remonter une autre type de solitude et de stress: le divorce. En bons perfectionnistes, nous nous sentons en échec parce que nous n’avons pas réussi à faire fonctionner notre couple, mais avons-nous vraiment essayé? Nous supportons toutes sortes de choses parce que nous ne voulons pas être considérés comme un échec, par nous-mêmes et par le reste du monde. En d’autres termes, vous et vos enfants étiez soumis à ce stress à cause de ce que d’autres pourraient penser.


Annonce:


Ces personnes extérieures ne vivent pas avec vous et n’ont aucune idée de ce à quoi vous avez dû faire face. Nous devons rejeter ces sentiments d’échec parce que si nous ne le faisons pas, nous resterons bloqués dans ce cercle négatif pour toujours. Nous commettons tous des erreurs et il n’y a pas de mariage parfait. Donc, pardonnez et continuez votre vie, même si vous avez été profondément blessé. Le pardon est le meilleur guérisseur.


Et après cela, nous passons des fêtes encore plus difficiles en voulant préparer la meilleure célébration. Et bien laissez-moi vous dire quelque chose: Profitez le plus possible du temps avec votre famille, et pas seulement en ce jour particulier de Noël, chaque jour peut-être une fête. Calmez votre stress en laissant de côté l’image parfaite des fêtes de fin d’année et faites-en sorte que le jour que vous choisirez soit une fête.


Pour ma part, je ferai ainsi à cause des plans de voyage de mon fils: le 28 décembre sera notre grande journée en famille! Certaines années nous le faisons plus tôt. Personnellement, je trouve qu’ainsi les fêtes durent plus longtemps. Nous faisons des mini-réjouissances tout au long des fêtes.


Si vous comptez être seul le jour de Noël, alors surmontez ça et sortez faire du bénévolat quelque part. Planifiez une petite fête avec des amis qui n’ont nulle part où aller. Au lieu de vous apitoyer sur votre sort, levez-vous et faites quelque chose pour aider les autres. C’est la façon la plus rapide que je connaisse pour sortir de votre pitié. Soyez reconnaissant pour ce que vous avez et bénissez les autres! Vous pourrez toujours trouver des personnes dans le besoin, si vous arrêtez de vous regarder le nombril pendant quelques minutes: focalisez-vous sur quelqu’un d’autre.

Quand vous vous sentez comme cela et que votre maison tombe en ruines autour de vous, essayez ceci. le désordre dans votre maison n'est qu'un symptôme de la dépression. Réglez votre minuteur, habillez-vous, puis passez 15 minutes dans la cuisine en faisant briller votre évier. Ne me posez pas de question à ce sujet: levez-vous et faites-le.


Annonce:


Maintenant, je veux vous parler de notre peur de l’abandon et de ces mots "Je ne t’aime plus". Ils jettent réellement notre estime de nous par la fenêtre. Je le sais, je l’ai vécu et j’ai appris énormément sur moi-même dans cette période d’auto-découverte. Dévastée comme je l’étais par cet homme, j’ai réalisé que sa présence ou non ne faisait pas de moi ce que j’étais. Dans notre besoin, nous nous contentons de n'importe quel chiot égaré car, dans notre perfectionnisme, nous pensons pouvoir les changer. Et ainsi, au lieu de travailler sur nous-même, nous nous évertuons à tailler ce diamant brut. Le seul diamant à polir, c’est vous!


Lorsque nous cesserons de tenter de dresser et monter cet étalon noir, nous pourrons enfin découvrir ce qui nous motive. Ce n’est que lorsque nous ouvrons nos ailes pour prendre notre ENVOL (Enfin une Nouvelle Vie Organisée et Libérée) que nous trouvons notre véritable pouvoir. C’est le pouvoir d’attirer exactement ce que nous voulons et pas se contenter de ce qui se présente. Mais pour cela, vous devez savoir ce que vous recherchez! Avoir pitié et supplier cette personne de revenir n’est pas une position de pouvoir. Pourquoi diable voudriez-vous être avec quelqu’un qui ne vous aime pas! Réfléchissez-y ! Nous méritons d’être aimé pour qui nous sommes, et ce n’est que lorsque nous savons qui nous sommes et ce que nous voulons que ces relations peuvent se développer.


Les fêtes peuvent être difficiles mais seulement si nous nous apitoyons sur notre sort. La grand-mère de mon mari m’a dit sur son lit de mort: "Marla, ne pleure pas pour moi, parce que tes larmes ne sont pas vraiment pour moi. Tu pleures parce que tu es désolée pour toi. Célébrez ma vie!"


Engageons-nous à célébrer chacune de nos journées, et pas seulement celles qui entourent les fêtes de fin d’année. Rendez votre maison accueillante et lorsque vous sentez que votre moral commence à baisser, je veux que vous régliez un minuteur, que vous vous habilliez correctement, que vous vous coiffiez et que vous vous apprêtiez. Neuf fois sur dix, quand vous commencez à vous sentir ainsi, c’est que vous n’avez pas dormi assez, mangé un bon repas équilibré, bu suffisamment, ou que vous vous êtes écrasé en plein VOL et que vous avez brulé vos ailes en ne prenant pas de pause.



Annonce:

Si vous sentez que vous voulez vous isoler et que le CHAOS règne chez vous: appelez quelqu’un pour qu'il vienne chez vous! Il n'y a rien de mal à tendre la main et à toucher quelqu’un. Si vous connaissez quelqu’un qui souffre, prenez votre téléphone et invitez-le à faire quelque chose avec vous, même si c’est juste un goûter ou un café. Beaucoup de cœurs se sont ouverts à une table de cuisine. Ouvrez vos portes à certaines de ces discussions à cœur ouvert avec un ami. Ne présumez pas qu’ils vont bien. De l’autre côté, pour ceux d’entre vous qui souffrez, les gens ne peuvent pas non plus lire dans vos pensées. Vous devez aussi rencontrer et toucher des personnes. Facebook ne permet pas de garder le lien. Faites plus que simplement "liker" une photo. Les humains ont besoin les uns des autres! Faites un effort et vous en serez récompensé!

Ainsi, prenez soin de vous maintenant plus que jamais. Même si je prêche cela depuis des années, beaucoup d’entre vous n’écoutent toujours pas. Téléchargez une copie du "Journal De Bord des Fêtes" et apportez-le à un ami. Asseyez-vous et faites-le ensemble. Rencontrez-vous régulièrement pour rester sur les rails, vous pourriez avoir un pote de fêtes! Soyez ensemble et aidez-vous dans vos maisons. Je veux entendre vos rires pendant que vous bénissez vos maisons ensemble!


Je vous aime tous. Je veux que vous passiez les fêtes avec la joie dans le cœur.


FlyLady.


S’il vous plait, n’attendez pas le dernier moment pour préparer les fêtes. La procrastination vous retiendra en otage au sein de votre foyer. C'est également valable pour le shopping. Achetez quelques cadeaux chaque semaine. Pensez à offrir des cadeaux "sans encombrement" cette année.




420 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page