• Bon ENVOL/Sophie Ponticelli

Accroc à l’Adrénaline

Traduction d'un Morning Musing de FlyLady


Chers amis,


Tout ce que nous connaissons, c'est le mode tout ou rien pour à peu près tout ce que nous essayons de faire! Nous sommes les rois de l'hyper-focalisation. Nous sommes fiers d'être meilleurs dans les situations stressantes où le temps presse! C'est tellement triste que nous devions être sous pression pour faire quoi que ce soit! Nous n'avons plus à vivre ainsi.


Vous êtes accro à votre propre adrénaline. C'est votre médicament de prédilection. Vous ne savez pas comment vous rythmer parce que vous avez toujours été sous pression pour faire avancer les choses. Vous pensez qu'il faut un marathon de nettoyage pour mettre de l'ordre dans la maison. Vous vous dites que 15 minutes ne suffisent pas pour garder la maison en ordre. Vous le dites lorsque vous regardez autour de vous et que toutes les surfaces planes de votre maison sont recouvertes.


Je me souviens qu'en tant qu'enfant de 6 ans, c'était mon travail de nettoyer la salle de bain. Ma mère ne me demandait pas de le faire jusqu'à ce que ce soit si grave qu'elle hurlait. J’y allais et faisais de mon mieux pour la nettoyer. Après des heures de récurage, je sortais épuisée pour obtenir un peu d'éloges de sa part, couplé à ce que je n'avais pas bien fait. Je me suis accrochée à ces rares compliments. C'était le seul moyen de nettoyer que je connaissais.



Annonce:

Une fois adulte, j'attendais que la salle de bain soit si sale que je ne pourrais plus la supporter. Ensuite, je passais des heures à la nettoyer. La seule différence en tant qu'"adulte", c’est qu’il n'y avait personne pour faire éclater ma petite bulle ou pour me féliciter du bon travail que j'avais effectué. Mon premier mari ne faisait que se plaindre de tout. Peu importait que j'aie passé des heures à nettoyer SA maison.


Lorsque l’on doit passer des heures à nettoyer, il n'est pas étonnant que nous ne voulions pas nettoyer une salle de bain le lendemain. J'ai finalement compris que ces deux personnes n'allaient jamais être satisfaites de ce que j'avais fait, mais j’ai aussi tiré quelque chose de leur négativité. J'avais la permission d'être le martyr. Regarde comme je me suis rendue esclave pour nettoyer cette salle de bain pour toi!


Ce fut un réveil brutal pour moi. Je n'ai pas à jouer au jeu du martyr. Je n'ai pas à attendre que ma salle de bain soit si sale que ça me dégoûte. Je peux nettoyer quelque chose à chaque fois que j'y suis. Ma salle de bain reste propre avec un swish et swipe quotidien. Je n'ai pas besoin d'alimenter mes actions avec de l'adrénaline d'aucune sorte. Je peux le faire pour moi parce que je mérite d'avoir une salle de bain digne d'une reine parce que je suis la reine de ma propre maison.


Annonce:

J'ai utilisé la salle de bain comme exemple, mais nous utilisons cette mentalité de tout ou rien dans tout, du nettoyage au travail bénévole et des choses amusantes comme l'écriture et le scrapbooking. On se pousse à l'extrême en hyper-focalisant puis on ne recommence pas pendant des mois. Nous pensons que nous devons courir un marathon pour faire avancer les choses alors que tout ce que nous avons vraiment besoin c’est d'être constant.


Aujourd'hui, j'ai reçu le témoignage d'une personne qui voulait écrire son autobiographie pour ses petits-enfants. Elle avait décidé que 15 minutes ne lui seraient même pas suffisantes pour se préparer à écrire et encore moins parcourir ses journaux et ses photos pour trouver l'inspiration. Elle estimait que 15 heures était le bon laps de temps pour commencer. Cela m'a attristée parce que vous ne pouvez pas courir un marathon tous les jours.


Écrire un livre doit devenir une priorité. Vous devez lui faire de la place dans vos routines. La partie la plus importante c’est le plan. Quand j'ai écrit Entretiens avec mon Évier, je l'ai fait en deux semaines. Mon plan était de m'habiller jusqu’aux chaussures, faire ma routine du matin, planifier quelque chose pour le dîner, éteindre mon téléphone, mon navigateur Internet et ma boîte e-mail et écrire pendant 3 heures ou 10 pages. J’ai arrêté de répondre aux courriels des autres (ce qui était très difficile pour moi) et je faisais ce que j'avais prévu de faire. Au bout de trois heures, je m'arrêtais parce que l'écriture demande beaucoup d’énergie. Cela ne m'a pas empêchée de réfléchir à ce que je voulais écrire. J'avais besoin d'être tendre envers moi tout au long de ce processus. C'est vraiment ça l’ENVOL.



Annonce:


J'avais suivi la suggestion de Robert d'écrire mon dernier chapitre en premier. Il a dit que lorsque je saurai où il devait se terminer, cela me donnerait une direction. Il m'a dit de réfléchir à ce que je voulais vous laisser en tant que lecteur lorsque vous reposerez le livre. Ensuite, j'ai réfléchi à des puces qui sont finalement devenues des chapitres. J'ai dû considérer chaque puce comme une étape pour construire le livre que je savais devoir être écrit. Je n'avais même pas d’ébauche. Mon professeur d'anglais au lycée, Mme Hays, aurait désapprouvé cela.


Tout au long du processus, je n'étais pas hyper concentrée, j'ai pris la voie lente et constante et la régularité a porté ses fruits. Robert appelle ça le mode projet. Faites-en un peu chaque jour et vous finirez par terminer ce que vous aviez prévu de faire!


Aujourd'hui, j'ai écrit cet essai pendant que j'étais sur le tapis roulant. Je mettais essentiellement un pied devant l’autre, marchant et écrivant sur ma musique de sommeil. Je refuse de me flageller parce que je n'ai pas fait mon sport de la "bonne" manière. J'ai fait plus que je ne faisais. Je ne pense pas qu'il y aura des marathons dans mon avenir, mais il y aura peut-être un autre livre écrit sur le tapis roulant. Je sais que vous ne voyez pas comment cela est possible, mais je le fais depuis des années. C'est la seule façon pour que je marche sur cette chose. Je peux demander à Demos de faire une vidéo de moi en train d'écrire et de marcher.


Le mois prochain, nous pratiquerons l’habitude du Swish et Swipe. Buvez votre eau et chaque fois que vous avez besoin d’aller au « petit coin », nettoyez quelque chose dans votre salle de bain. Le roi en vous va sourire chaque fois qu'il s'assiéra sur son trône.


FlyLady






189 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout